Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Arole Lamasse
  • Arole Lamasse
  • : Ne jamais dire que tout est fatalité...Même lorsqu'on croit que tout est fini, notre chemin est toujours parcouru par un plus grand que soi !Je préfère la réalité à la vérité toute faite des autres qui ne s'exprime que dans les discours... mais, je ne cesse point la recherche de ma vérité, cette quête du sens qui permet de trouver la voie de son bonheur, la lumière. (les articles syndicaux ou de politique syndicale sont au titre du syndicat Autonome à la RATP)
  • Contact

Recherche

5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 13:04

  A la RATP, le deuxième syndicat issu des urnes avec plus de 25% de représentativité, UNSA RATP vit un véritable psychodrame !

 

Le Point.fr a publié un article surprenant.

 

Le syndicat UNSA semble hanté par les guerres internes depuis quelques temps.

POURQUOI ?

 

Alors que cette volonté de nouvelle forme de syndicalisme portée par des syndicalistes issus de divers horizons syndicaux (cgt, fo...) ne cessait de séduire et d'attirer de plus en plus de monde pour son côté apolitique et laïque.

 

L'heure est grave !

Il faut rapidement que les situations s'applanissent afin que l'UNSA garde son dynamisme pour gagner sa représentativité future au national, soit en 2013.

 

Je suis un fervent défenseur de l'autonomie syndicale et c'est pour cela que j'appelle de mes voeux une paix des braves et un recul des égos de chacun pour faire triompher la défense des salariés qui croient au syndicalisme.

 

 

Le Point.fr - Publié le 03/02/2011 à 14:24 - Modifié le 03/02/2011 à 14:25

L'argent brouille les cartes à la RATP

La justice arbitre un conflit syndical sur fond de gros sous

L'argent brouille les cartes à la RATP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Matthieu Rondel / IP3 Press / Maxppp

Par Aziz Zemouri

 

Au sein de l'Unsa, deuxième syndicat de la régie des transports, un conflit oppose la branche commerciale à la direction. Motif : la gestion des 40 millions d'euros alloués par la RATP aux organisations représentatives. Selon l'article 4 du règlement intérieur, la somme est versée au comité d'entreprise (dénommé CRE à la RATP ), cogéré par la CGT et l'Unsa. Or l'Unsa commercial - branche du syndicat qui regroupe les salariés de la vente, du contrôle, etc. - a décidé de remettre en cause ce système. Elle souhaite que, désormais, le CE justifie ses dépenses chaque année. Pour lui forcer la main, le syndicat veut fractionner le versement de 40 millions en 4 tranches de 10 millions par an. Le versement serait soumis à la présentation d'un bilan comptable par le CE et renouvelable chaque année après justification de l'utilisation des fonds.

La direction de l'Unsa-RATP ne l'entend pas ainsi et ne veut pas changer un "système qui marche", dit-on au siège. Thierry Babec, son responsable, n'a pas souhaité donner suite à nos questions, réservant ses explications au tribunal. Il a le soutien de l'Unsa national, comme il s'en est prévalu à l'audience. "L'Unsa-RATP veut radier une de ses composantes pour avoir simplement demandé la transparence sur l'utilisation de l'argent des salariés", explique Mourad Ghazli, responsable juridique de l'Unsa commercial. Le tribunal rendra sa décision le 10 février.

 

Au total, la RATP alloue chaque année 83 millions d'euros à son comité d'entreprise.

Partager cet article

Repost 0
Published by aroloblog - dans syndiicat
commenter cet article

commentaires

Articles Récents