Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Arole Lamasse
  • Arole Lamasse
  • : Ne jamais dire que tout est fatalité...Même lorsqu'on croit que tout est fini, notre chemin est toujours parcouru par un plus grand que soi !Je préfère la réalité à la vérité toute faite des autres qui ne s'exprime que dans les discours... mais, je ne cesse point la recherche de ma vérité, cette quête du sens qui permet de trouver la voie de son bonheur, la lumière. (les articles syndicaux ou de politique syndicale sont au titre du syndicat Autonome à la RATP)
  • Contact

Recherche

24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 19:22

Quelle nouvelle !!

Le gouvernement français renonce à faire voter une loi qui permettrait d'amnistier les syndicalistes de leurs actes comme dénigrer son entreprise par exemple.

C'est une belle et bien triste information pour tous les syndicalistes qui espéraient cette loi pour être blanchis ou encore assister à l'annulation de leurs licenciements.

Quand la réalité politique rattrape les promesses de campagne, c'est maintenant !

Le gouvernement affiche désormais une franche opposition au texte. Le Front de gauche fulmine.

L'INFO. Entre le gouvernement et la gauche de la gauche, le fossé ne cesse de se creuser. Dernière pomme de discorde : la loi sur l'amnistie sociale, proposée par le Front de gauche et qui a été rejetée mercredi en en commission des Lois à l'Assemblée. Alors qu'au palais du Luxembourg, le texte avait reçu un vote favorable des sénateurs socialistes avec la bienveillance du gouvernement, le ton n'est aujourd'hui plus du tout le même.

Pour le gouvernement, c'est non. Toute la matinée de mercredi, ministres et responsables de la majorité PS ont diffusé le message : il ne faudra pas compter sur les voix du PS pour faire adopter le texte. "La position du gouvernement dans ce débat sera non. Nous ne sommes pas favorables à cette amnistie, ni à aucune autre", a expliqué le ministre en charge des relations avec le Parlement, Alain Vidalies. Lors de son compte-rendu du Conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a encore enfoncé le clou : "on a travaillé ce texte au Sénat pour essayer de l'améliorer mais il continue de soulever des difficultés très nombreuses, nous avons pensé qu'il était préférable de ne pas l'adopter", a déclaré la porte-parole du gouvernement.

Le Front de gauche fulmine. "La honte ! Le PS vote contre l'amnistie sociale. Socialistes, rompez les rangs !", a fustigé Jean-Luc Mélenchon, sur son compte Twitter. "Alors que ce texte a rassemblé une majorité de gauche au Sénat, que la ministre de la justice s'était engagée publiquement à sa mise en oeuvre, Alain Vidalies annonce un invraisemblable renoncement. Cette trahison est insupportable", a ajouté le porte-parole du PCF Olivier Dartigolles.

Partager cet article

Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article

commentaires

Articles Récents