Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Arole Lamasse
  • Arole Lamasse
  • : Ne jamais dire que tout est fatalité...Même lorsqu'on croit que tout est fini, notre chemin est toujours parcouru par un plus grand que soi !Je préfère la réalité à la vérité toute faite des autres qui ne s'exprime que dans les discours... mais, je ne cesse point la recherche de ma vérité, cette quête du sens qui permet de trouver la voie de son bonheur, la lumière. (les articles syndicaux ou de politique syndicale sont au titre du syndicat Autonome à la RATP)
  • Contact

Recherche

23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 23:21

Ce sont plus de 50.000 salariés qui subiront cette triste affaire de cessation de paiement du Comité Central d'Entreprise à Air France.

Si l'entente existait entre les organisations syndicales, cela aurait permis de trouver des solutions de manière sereine pour trouver une solution interne de sauvegarde.

Le manque de culture syndicale pousse certains à vouloir prospérer sur le dos des œuvres sociales au bénéfice des salariés, c'est bien triste !

SOCIAL - Le comité central d’entreprise de la compagnie aérienne cumule plus d'1,6 million d'euros de dette...

Atterrissage forcé pour le comité central d'entreprise (CCE) d'Air France, qui s'achemine vers la cessation de paiement. Une décision inéluctable devait intervenir «au cours du mois d'avril», affirmait le rapport d'un expert-comptable remis jeudi dernier, au TGI de Bobigny, qui s'est prononcé ce mardi sur le dossier et sur la mise en redressement judiciaire, selon une source proche du dossier à l'AFP. «Le tribunal a décidé de convertir la procédure de sauvegarde, enclenchée le 5 février, en placement en redressement judiciaire, conformément à la demande de l'administrateur judiciaire» du CCE, a indiqué cette source.

Alors que la menace planait depuis des mois, l'état de cessation de paiement du CCE d'Air France - l'un des plus importants de l’Hexagone, responsable des activités sociales des plus de 53.250 salariés de la compagnie aérienne - était assuré.

Une dette de 902.000 euros, une autre de 726.000

Le TGI de Bobigny avait ouvert le 5 février dernier une procédure de sauvegarde du CCE d'Air France, en difficultés financières depuis des années. Début avril, le mandataire avait demandé le placement en redressement judiciaire.

La dette du CCE contractée auprès des comités d’entreprise s'élève notamment à 902.000 euros, auxquels s'ajoutent 726.000 euros de dettes liées à un plan de départs volontaires au sein même du CCE.

Depuis 2009, le CCE a connu de fortes turbulences après la mise au jour d'un déficit cumulé de 15 millions d'euros lors d'un audit. Cette instance est devenue un lieu de luttes syndicales exacerbées, compliquant encore la recherche de solutions.

La CGT avait repris les rênes du bureau du CCE en 2011, lançant un plan de redressement pour la période 2011-2014 qui prévoyait la vente d'environ 30% du patrimoine, qui devait générer environ 40 millions d'euros) et des suppressions de postes sans licenciement. Un plan de départs volontaires visant à supprimer environ 90 postes avait par ailleurs été voté à l'été 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article

commentaires

gaetan 24/04/2013 19:52

Trop d'argent entre les mains de syndicalistec'est tout...

aroloblog 24/04/2013 16:25

Normal que l'on arrive à des divisions syndicales.
Il y a des syndicats qui veulent bouffer dans la gamelle des moyens d'activités et que l'on empêche...
Alors, ils foutent le bordel !

Articles Récents