Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Arole Lamasse
  • Arole Lamasse
  • : Ne jamais dire que tout est fatalité...Même lorsqu'on croit que tout est fini, notre chemin est toujours parcouru par un plus grand que soi !Je préfère la réalité à la vérité toute faite des autres qui ne s'exprime que dans les discours... mais, je ne cesse point la recherche de ma vérité, cette quête du sens qui permet de trouver la voie de son bonheur, la lumière. (les articles syndicaux ou de politique syndicale sont au titre du syndicat Autonome à la RATP)
  • Contact

Recherche

18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 21:03
Et si l'activité contrôle était sous traitée au métro ?

Les entreprises RATP et SNCF fonctionnent avec des salariés en charge de contrôler la régularité des titres de transport de voyageurs.

Tout cela répond à un objectif de lutte contre la fraude soumis à un contrat avec le STIF.

Depuis les événements tragiques du vendredi 13 novembre 2015, au cours desquels plus de 129 personnes ont laissé leur vie sur le lieu de leur sortie nocturne, l'activité de contrôle est suspendue.

La combinaison entre remplir ses devoirs de salariés en charge d'une mission de service public et l'obligation de sécurité pour travailler est devenue un sujet de conflit avec la Direction.

En effet, des organisations syndicales, dont l'UNSA RATP, se positionnent pour un délai plus important laissé aux agents avant de reprendre leurs activités contrôle, tandis que la Direction a décidé d'une reprise d'ici le 23 novembre 2015.

D'autres organisations syndicales plus contestataires et irresponsables sûrement souhaitent que l'on reprenne l'activité de contrôle pas avant 3 mois minimum.

Et pourquoi pas 1 an voir 2 ans ?

Devant cet état de fait qui pourrait conduire à des blocages, des actions de grève des agents si la Direction persistait, elle qui a déjà utilisé des entreprises extérieures pour effectuer la canalisation de flux voyageur, n'hésiterait pas une seconde pour utiliser les services de ces entreprises extérieures dans la mission de contrôle afin d'accomplir ses objectifs contractuels avec le contrat STIF.

De toutes les manières, l'UNSA RATP agira en syndicat responsable et ne laissera jamais partir à la sous traitance les activités de contrôle dévolues aux agents.

Repost 0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 00:07

Lundi 16 novembre 2015, la Direction SEM CML SCC au cours d'une réunion exceptionnelle avec les organisations syndicales confirme l'organisation de travail pour les agents dans les jours à venir.

Après 5 jours d'interruption d'activité de contrôle, la Direction décide d'une reprise progressive à partir de jeudi 19 novembre 2015.

Le rythme de cette reprise du contrôle est laissé à la responsabilité de l'encadrement local en fonction de l'environnement.

Comme tous les citoyens inquiets, des chauffeurs de Bus craignent, des conducteurs de métro ou RER craignent, des agents de sécurité du GPSR craignent, des agents B1 craignent, etc..

Et chacun est soumis au devoir qu'impose le statut du personnel d'entreprise du service public qui oblige.

En plus de la demande de toutes les mesures utiles et nécessaires par l'employeur afin que les agents exercent leur activité avec une garantie de sécurité, l'UNSA RATP a demandé au cours de la réunion, le gel des indicateurs du calcul de la PQS des agents concernés afin qu'ils ne perdent pas le bénéfice total de leur prime, pas un centime parce qu'ils auraient cessé leurs activités pendant quelques jours.

Cette proposition a été à notre grande surprise rejetée par des organisations syndicales présentes qui ont dit n'avoir rien à foutre de la prime.... Cherchez l'erreur !

Devant la barbarie, nous devons restés unis et ne pas arrêtés de vivre nous dit le gouvernement afin que notre République, notre Démocratie, triomphe des balles de l'horreur.

Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 08:43
Face à la barbarie, l'UNSA RATP réagit avec détermination
Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 20:03

Ce qui devait arriver, arriva....

La compagnie air-france prononce sans attendre les décisions de justice 4 licenciements pour faute lourde envers des salariés qui seraient impliqués dans l'affaire de l'agression du DRH à la chemise déchirée.

11 autres salariés selon la presse sont mis à pied et enfin pour un dernier salarié, une procédure de licenciement est engagée conformément à son statut de délégué du personnel.

Ce qui est tristounet dans cette affaire est de constater que la défense de ses intérêts professionnels peut conduire à des sanctions ultimes si les choses ne sont pas réalisées avec maîtrise.

C'est vraiment degueulasse !

Alors que dans d'autres cas, on a pu constater que la société, les entreprises, savaient procéder autrement.....

Souvenons-nous de l'affaire du "roi" dont le mis en cause est passé entre les gouttes suite à un classement sans suite du dossier en raison sans doute de la prescription ou manque de fondements de certains éléments.

Quand on prend le temps de lire l'extrait de l'article de presse ci-dessous, on pourrait comprendre le sentiment de dégoût exprimé par certaines personnes...

EXTRAIT :

"Une véritable tournante"

D'après le corbeau, de véritables parties fines étaient organisées dans les bureaux du syndicat, rue de Sébastopol. C'est notamment ce qu'aurait vécu "Nath", dont le témoignage a été publié ce samedi sur le site du Point. La jeune femme démissionne de la RATP en 2003 lorsque son mari est muté dans le sud. Lors de son pot de départ, elle discute avec quelques collègues d'un éventuel retour au sein de l'entreprise. Gwenaël Eslan, le responsable syndical mis en cause, l'entraîne dans le bureau d'un agent de maîtrise de la ligne 5 dans lequel un responsable les rejoint. Patricia, déléguée du personnel, présente ce soir-là, a entrebaillé la porte. "On a assisté à des scènes classées X, une véritable tournante" affirme-t-elle auprès du site d'informations. Une partie fine de laquelle "Nath" sort en pleurant mais avec une promesse d'embauche au cas où elle revienne. Chose promise, chose due, la salariée a réintégré la Régie à un poste pour lequel il lui aurait fallu trois ans d'ancienneté.

(Source lexpress.fr)

Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 08:44
Dons de jours pour enfant malade, paiement repos RTT, etc : UNSA RATP répond positivement aux demandes des agents

Des négociations majeures dans l'entreprise RATP sur les conditions du CET (Compte Épargne Temps) en présence des organisations syndicales représentatives : CGT RATP - UNSA RATP- SUD RATP - CFE/CGC RATP.

UNSA RATP a abordé les négociations avec détermination et une idée centrale : obtenir plus, mais aussi plus de justice, d'équité entre les agents de toutes catégories.

Le dispositif CET (Compte Épargne Temps) était jusqu'à maintenant aux yeux de l'UNSA RATP incomplet. En effet, il excluait tous ceux qui disposaient d'un roulement avec repos fixes dont les journées de repos RTT ne sont pas discriminées (soit la majorité des opérateurs de BUS, Métro, Maintenance, etc).

UNSA RATP revendique et obtient après un long échange et débat avec la Direction qu'à partir de 2016 (si le protocole est signé) la possibilité pour ces agents opérateurs de placer sur un CET des jours de repos non pris (5 par an contre zéro aujourd'hui).

Ils pourront ainsi en profiter pour alimenter l'outil PERCO, ou se les faire payer à hauteur de 10 jours par année civile ou encore les cumuler pour un congé.

Lors de ces négociations, l'UNSA RATP obtient aussi gain de cause sur une revendication datant de plus d'une année : la possibilité pour un agent de faire don de ses journées RTT à un collègue qui exprime le besoin de s'occuper de son enfant malade.

UNSA RATP obtient au-delà des points précités encore des possibilités nouvelles pour aider le salarié RATP dans son quotidien.

Pour les connaître, n'hésitez pas à vous rapprocher de vos délégués de terrain UNSA, à vous rendre sur notre site (www.unsa-ratp.org).

Avec l'UNSA RATP : des actions qui font vivre un syndicalisme en positif.

Repost 0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 19:18
Les mensonges de FO Commercial à la RATP révélés au grand jour : MENTEUR
Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 09:51
Corps de contrôle unique SCC : nouveau protocole

Les audiences de négociations pour un nouveau protocole à SCC ont débuté avec la Direction.



L'UNSA RATP a été reçu et avancé ses exigences devant les intentions de la Direction :

1-décompression de 45 minutes : hors de question d'y toucher (la Direction souhaite passer à 30 minutes)

2-maintien du briefing/débriefing (la Direction mettra en place des sujets obligatoires à aborder afin que cela serve à quelque chose)

3-maintien du service 9h45 (la Direction annonce vouloir se mettre en conformité avec la législation en y intégrant une pause repas vers midi d'au moins 45 min)

4-maintien de la PQS à 2400€ (la Direction souhaite qu'elle soit en trois parties variables liées à :

a) l'atteinte des objectifs de l'unité SCC

b) la performance collective (les actes en PV & quittances)

c) le managériale (décidée par l'agent de maîtrise)
Sur cette dernière partie de la prime, l'UNSA RATP affirme que l'agent le plus en capacité de juger de la présence, implication dans l'équipe d'un agent est l'OCD et non l'agent de maîtrise seul. Donc nous sommes opposés en l'état sur cette partie de prime.

5-changement des roulements pour introduire plus de dimanches à travailler

L'UNSA RATP demande à voir la proposition de roulements de la Direction.
Il est hors de question que la vie privée des agents soit bousculée en profondeur.



Que veut vraiment la Direction ? Nous attendons son document écrit.

6-la Direction réaffirme l'obligation d'un module composé de 3 agents pour contrôler.

L'UNSA RATP rappelle que la composition des équipes doit être adaptée à l'environnement pour plus de sécurité.



Moins de 3 agents, ce n'est pas une équipe de contrôle.

7- la Direction réaffirme l'alternative courte au contrôle dont la durée doit être clairement définie



8-Pour l'UNSA RATP l'agent OCD doit retrouver toute sa place en tant que chef d'équipe d'où la demande d'une mise en place d'une prime tutorat de 100€ par mois pour une vacation journalière complète.


UNSA RATP a aussi demandé :

A/ instauration d'une prime d'efficacité représentant 10% sur les quittances par site et service quand les objectifs demandés sont dépassés

B/ mise en place d'une prime volontariat de 80 € en complément des primes de sujétions pour les agents volontaires à travailler lors des journées d'activités particulières comme le RVB RER A par exemple

C/ une prime de risque de 200 € comme reconnaissance de la Direction que le métier de contrôle est difficile

D/ mise en place d'un chapitre sur la qualité de vie au travail avec la bourse d'échanges, une part de postes en MPP à attribuer

E/ mise en place d'un chapitre sur l'activité SDL définissant les conditions de détachement, d'attribution de la PQS, du retour sur site d'origine, de la formation, etc

F/ comme la Direction s'y était engagée avec l'instauration de la grille unique de déroulement de carrière, l'UNSA RATP a demandé la création d'un poste intermédiaire entre les MD et les agents de maîtrise avec un déroulement de carrière atteignant les Niveau 13+20 points et 14+40 points.

Voilà une synthèse de cette audience.

Pour plus de détails, les représentants UNSA RATP SCC sont disponibles sur tous les sites et partageront avec chacun le dernier tract UNSA RATP spécial plus complet.

Collègue, avancer ou régresser, toi seul décide.



UNSA RATP : une force autonome en action.

Repost 0
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 19:26

Nombreux sont ceux qui interpellent les militants UNSA RATP sur la date de début des négociations en Nuit et au CSA.

Volontairement, nous avons refusé de communiquer tant qu'il n'était pas confirmé par la Direction d'une ouverture effective des négociations.

Nous savons trop bien comment les propos d'aujourd'hui peuvent si rapidement être démentis par les comportements de demain venant de la Direction.

Souvenez-vous comment FOC annonçait tambour battant l'année dernière qu'il avait obtenu de façon imminente l'ouverture de négociations et la mise en place de pôles géographiques de contrôle pour le CSA et que rien de tout cela n'était vrai !

Le lécheur de boule de glace à la fraise avait acquis le manteau du gros bouseux menteur spécialiste de Buffalo grill apparemment.

Aujourd'hui dans son dernier torchon de tract, FOC se met sur la position que nous avions annoncé depuis longtemps sur le souhait de la Direction en reniant de façon merdeuse les pôles géographiques qui n'étaient qu'imaginaires.

Un fantasme stupide, insipide et débile !

La volonté de la Direction n'était pas compliquée à deviner après avoir constaté que le CSA ligne 3 ait été remplacé par des équipes LIMA avec à leur tête un agent de maîtrise qui n'est autre que le représentant encadrement FOC.

C'est ainsi que toutes les organisations syndicales seront reçues en audience à partir du mois de novembre pour discuter d'une ouverture des équipes CSA aux agents de station Nuit pour une période de roulement minimum de 42 jours renouvelable.

Les agents sous statut CSA bénéficieront conformément aux règles d'entreprise d'un différentiel de primes d'au moins 5000 € s'ils font acte de mobilité, sinon ils resteront en poste pour travailler avec les agents de station Nuit qui complèteront les équipes de contrôle Nuit CSA.

Qu'est-ce qui changera ?

1- les roulements de 42 jours d'agents de nuit dans les équipes CSA

2- le mode de calcul de primes qui sera basé en partie sur l'activité à l'acte (c'est clairement le retour des 10%) vu que c'est déjà la règle pour les agents en station

3- les anciens agents CSA qui resteront au CSA garderont-ils la PQS ou pour toucher les 10% devront-ils effectuer une formation complémentaire d'agent B1 station ?!

C'est une bonne question qui sera résolue au cours des négociations à venir.

30% pour qu'un protocole soit valable.

Chacun devra prendre ses responsabilités. Pour l'UNSA RATP : l'activité CSA (Contrôle Sécurisation Assistance) en Nuit est non négociable !

Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 13:52

Pour tous ceux qui voyagent en règle, paient leur titre de transport, le sujet de la lutte contre la fraude est tout autant un élément d'intérêt que pour les entreprises de transport SNCF, RATP en tête.

Le CéTu (Club de Réflexion du Transport Public) dont j'ai l'honneur d'en assurer la présidence avait obtenu du ministre Brice Hortefeux à l'époque, dans le cadre de la loi LOPPSI2, la possibilité pour des agents en contrôle dans les transports en commun de garder sur place le contrevenant dès qu'un OPJ aurait été contacté pour une vérification d'identité.

En effet, rien n'obligeait avant cette loi le contrevent à attendre la vérification de son identité. Ce qui affaiblissait largement les agents en situation de contrôle dans leur crédibilité, car ils ne pouvaient que regarder partir l'individu fraudeur, passant pour des cons.

Aujourd'hui, il convient d'aller plus loin car à peine 16 à 20% des PV établis sont recouvrés.

Ceci est le résultat des identités verbales données lors d'un contrôle et bien souvent fausses.

Pour tenter d'enrayer ce phénomène, certains élus ou acteurs politiques proposent de voter une loi obligeant d'être en possession de sa carte d'identité en cas de contrôle.

Pffff.....

Cette loi pourrait vraisemblablement être rejetée par le conseil constitutionnel.

Que cette proposition de loi inscrive qu'il est obligatoire en cas de contrôle dans les transports en commun d'être en mesure de justifier de son identité faciliterait grandement le travail des agents de contrôle.

Ainsi, on n'écarte pas la possibilité de présenter une carte professionnelle, un permis de chasse, etc, et en même temps on évacue toutes ces adresses verbales bidons !

Cette loi viendrait compléter la proposition du politique Savary de laisser la possibilité aux entreprises de transport de croiser les fichiers des administrations pour avoir les bonnes adresses des contrevenants.

Dans un commerce, quand on paie par chèque, on est dans l'obligation de pouvoir justifier de son identité auprès de la caissière.

L'anonymat ne peut pas devenir le refuge de ceux qui fraudent ou commettent une incivilité dans le monde des transports en commun.

Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 23:17

Aujourd'hui, vendredi 16 octobre 2015, les salariés des départements de travail SEM et CML obtiennent une grande victoire.

En effet, l'ensemble des élus, représentants syndicaux, à l'unanimité moins 2 abstentions ont voté un vœu adressé à la Direction sur la limite de la productivité.

Une productivité qui a mis sur la corde raide les effectifs.

C'est avec satisfaction que l'on pouvait constater quelques heures plus tard que le président de l'instance, patron au COMEX RATP de SEM et CML, annonçait dans les lignes de ses orientations politiques pour 2016, un intérêt pour la qualité de vie au travail.

Cela suppose une attention particulière pour le niveau des effectifs au contact des clients-voyageurs, une réflexion poussée pour une meilleure harmonisation vie professionnelle-vie privée des salariés.

L'UNSA RATP a fait valoir la nécessité d'engager des discussions rapides, des négociations sur l'organisation du travail permettant de placer les salariés au centre des intérêts, des préoccupations.

Seule méthode pour rentrer dans une productivité de croissance, une redistribution sous forme pécuniaire des résultats, des efforts fournis par les salariés afin de s'adapter aux modernisations.

Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article

Articles Récents