Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Arole Lamasse
  • Arole Lamasse
  • : Ne jamais dire que tout est fatalité...Même lorsqu'on croit que tout est fini, notre chemin est toujours parcouru par un plus grand que soi !Je préfère la réalité à la vérité toute faite des autres qui ne s'exprime que dans les discours... mais, je ne cesse point la recherche de ma vérité, cette quête du sens qui permet de trouver la voie de son bonheur, la lumière. (les articles syndicaux ou de politique syndicale sont au titre du syndicat Autonome à la RATP)
  • Contact

Recherche

30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 16:47

C'est fait, le Sénat vient de voter la possibilité pour un collègue d'offrir à un autre des jours de RTT pour s'occuper d'un enfant malade.

C'est une très bonne latitude laissée aux salariés entre eux afin de faire vivre la solidarité !

C'est si rare de nos jours dans une société où tout est mis en œuvre pour conforter l'individualisme qu'il convient de saluer cette possibilité.

30/04/2014 17:38
Le Sénat adopte le don de jours de repos à un collègue dont l'enfant est malade
SOCIETE - Le Sénat adopte définitivement le don de jours de repos à un collègue dont l'enfant est malade...

Le Parlement a autorisé définitivement les salariés à donner anonymement une partie de leurs jours de repos à un collègue dont un enfant est très malade, le Sénat ayant adopté conforme une proposition de loi UMP déjà votée à l'Assemblée.

L'ensemble des sénateurs se sont prononcés pour ce texte, à l'exception de ceux du groupe CRC (communiste, républicain et citoyen) qui ont voté contre, et des socialistes qui se sont abstenus.

Partager cet article

Repost 0
Published by aroloblog
commenter cet article

commentaires

JN 30/04/2014 20:33

S'il est adopté en l'état, il permettra à un salarié de renoncer «anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de ses jours de repos non pris» au profit d'un collègue dont l'enfant, âgé de moins de 20 ans, est «atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité.» Largement adopté en commission des lois, le texte fait consensus. La proposition de loi prévoit qu'un salarié peut "renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de ses jours de repos non pris" au profit d'un collègue, parent d'un enfant de moins de 20 ans "atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité". Les jours "donnés" peuvent être des RTT, des récupérations ou la cinquième semaine de congés payés. Le bénéficiaire garde sa rémunération. Son absence est "assimilée à une période de travail effectif". Une mesure humaniste, qui génère de la vraie empathie sociale.

Articles Récents