Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Arole Lamasse
  • Arole Lamasse
  • : Ne jamais dire que tout est fatalité...Même lorsqu'on croit que tout est fini, notre chemin est toujours parcouru par un plus grand que soi !Je préfère la réalité à la vérité toute faite des autres qui ne s'exprime que dans les discours... mais, je ne cesse point la recherche de ma vérité, cette quête du sens qui permet de trouver la voie de son bonheur, la lumière. (les articles syndicaux ou de politique syndicale sont au titre du syndicat Autonome à la RATP)
  • Contact

Recherche

18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 21:03
Et si l'activité contrôle était sous traitée au métro ?

Les entreprises RATP et SNCF fonctionnent avec des salariés en charge de contrôler la régularité des titres de transport de voyageurs.

Tout cela répond à un objectif de lutte contre la fraude soumis à un contrat avec le STIF.

Depuis les événements tragiques du vendredi 13 novembre 2015, au cours desquels plus de 129 personnes ont laissé leur vie sur le lieu de leur sortie nocturne, l'activité de contrôle est suspendue.

La combinaison entre remplir ses devoirs de salariés en charge d'une mission de service public et l'obligation de sécurité pour travailler est devenue un sujet de conflit avec la Direction.

En effet, des organisations syndicales, dont l'UNSA RATP, se positionnent pour un délai plus important laissé aux agents avant de reprendre leurs activités contrôle, tandis que la Direction a décidé d'une reprise d'ici le 23 novembre 2015.

D'autres organisations syndicales plus contestataires et irresponsables sûrement souhaitent que l'on reprenne l'activité de contrôle pas avant 3 mois minimum.

Et pourquoi pas 1 an voir 2 ans ?

Devant cet état de fait qui pourrait conduire à des blocages, des actions de grève des agents si la Direction persistait, elle qui a déjà utilisé des entreprises extérieures pour effectuer la canalisation de flux voyageur, n'hésiterait pas une seconde pour utiliser les services de ces entreprises extérieures dans la mission de contrôle afin d'accomplir ses objectifs contractuels avec le contrat STIF.

De toutes les manières, l'UNSA RATP agira en syndicat responsable et ne laissera jamais partir à la sous traitance les activités de contrôle dévolues aux agents.

Repost 0
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 09:51
Corps de contrôle unique SCC : nouveau protocole

Les audiences de négociations pour un nouveau protocole à SCC ont débuté avec la Direction.



L'UNSA RATP a été reçu et avancé ses exigences devant les intentions de la Direction :

1-décompression de 45 minutes : hors de question d'y toucher (la Direction souhaite passer à 30 minutes)

2-maintien du briefing/débriefing (la Direction mettra en place des sujets obligatoires à aborder afin que cela serve à quelque chose)

3-maintien du service 9h45 (la Direction annonce vouloir se mettre en conformité avec la législation en y intégrant une pause repas vers midi d'au moins 45 min)

4-maintien de la PQS à 2400€ (la Direction souhaite qu'elle soit en trois parties variables liées à :

a) l'atteinte des objectifs de l'unité SCC

b) la performance collective (les actes en PV & quittances)

c) le managériale (décidée par l'agent de maîtrise)
Sur cette dernière partie de la prime, l'UNSA RATP affirme que l'agent le plus en capacité de juger de la présence, implication dans l'équipe d'un agent est l'OCD et non l'agent de maîtrise seul. Donc nous sommes opposés en l'état sur cette partie de prime.

5-changement des roulements pour introduire plus de dimanches à travailler

L'UNSA RATP demande à voir la proposition de roulements de la Direction.
Il est hors de question que la vie privée des agents soit bousculée en profondeur.



Que veut vraiment la Direction ? Nous attendons son document écrit.

6-la Direction réaffirme l'obligation d'un module composé de 3 agents pour contrôler.

L'UNSA RATP rappelle que la composition des équipes doit être adaptée à l'environnement pour plus de sécurité.



Moins de 3 agents, ce n'est pas une équipe de contrôle.

7- la Direction réaffirme l'alternative courte au contrôle dont la durée doit être clairement définie



8-Pour l'UNSA RATP l'agent OCD doit retrouver toute sa place en tant que chef d'équipe d'où la demande d'une mise en place d'une prime tutorat de 100€ par mois pour une vacation journalière complète.


UNSA RATP a aussi demandé :

A/ instauration d'une prime d'efficacité représentant 10% sur les quittances par site et service quand les objectifs demandés sont dépassés

B/ mise en place d'une prime volontariat de 80 € en complément des primes de sujétions pour les agents volontaires à travailler lors des journées d'activités particulières comme le RVB RER A par exemple

C/ une prime de risque de 200 € comme reconnaissance de la Direction que le métier de contrôle est difficile

D/ mise en place d'un chapitre sur la qualité de vie au travail avec la bourse d'échanges, une part de postes en MPP à attribuer

E/ mise en place d'un chapitre sur l'activité SDL définissant les conditions de détachement, d'attribution de la PQS, du retour sur site d'origine, de la formation, etc

F/ comme la Direction s'y était engagée avec l'instauration de la grille unique de déroulement de carrière, l'UNSA RATP a demandé la création d'un poste intermédiaire entre les MD et les agents de maîtrise avec un déroulement de carrière atteignant les Niveau 13+20 points et 14+40 points.

Voilà une synthèse de cette audience.

Pour plus de détails, les représentants UNSA RATP SCC sont disponibles sur tous les sites et partageront avec chacun le dernier tract UNSA RATP spécial plus complet.

Collègue, avancer ou régresser, toi seul décide.



UNSA RATP : une force autonome en action.

Repost 0

Articles Récents